Rechercher
  • Shou

Fournitures scolaires et qualité de l’air : comment agir en 2022

Le printemps arrive et la saison est propice pour évoquer sereinement la question des achats de la rentrée scolaire avec un incontournable : les fournitures scolaires.


Contrairement aux jouets, ces produits bien qu’au contact quotidien des enfants, ne sont pas soumis à une réglementation spécifique. Pourtant, les fournitures utilisées à la maison ou en classe peuvent avoir un impact sur la santé, et notamment sur la qualité de l’air intérieur. Quel est vraiment cet impact, comment s’y retrouver entre les différents labels et quelles sont les conséquences pour le porte-monnaie ?


Si l’impact des fournitures scolaires sur la qualité de l’air ambiante apparaît relativement limité, ces produits étant utilisés à proximité des voies respiratoires, l’exposition réelle est difficilement quantifiable (étude « Trouss’Air », 1). De plus, la composition de ces produits est délicate à obtenir, entre les fiches de sécurité manquantes et les attestations de conformités en contradiction avec les mesures réalisées en laboratoire. Autant dire que le critère de l’émissivité des produits au moment de l’achat n’est donc pas aisé à évaluer.


Heureusement, il existe de nombreuses ressources pour accompagner aussi bien les parents que les professionnels lors de l’achat de fournitures et de matériel pour arts plastiques et loisirs créatifs.


Pour les parents, il existe deux guides permettant de connaître les bonnes pratiques générales à adopter. Pour les structures scolaires engagées dans des démarches d’amélioration de la qualité de l’air intérieur, il peut être intéressant de communiquer ces fiches lors de la diffusion de la liste des fournitures scolaires.

· la fiche synthétique de l’ADEME : lien

· Mon cartable sain, le guide du conseil général de la Gironde : lien


Pour les professionnels, l’ADEME a réalisé en 2019 un guide très complet. Tout y passe : les crayons, stylos, correcteurs, gommes, pâte à modeler, peintures. On y retrouve les labels à considérer pour chaque catégorie, les composés à éviter, etc. En résumé, tout ce qu’il faut pour intégrer ces aspects au moment du choix du fournisseur et de la commande.

· Le guide complet de l’ADEME : lien


Notons que l’achat de produits peu émissifs ne rime pas avec augmentation de la facture. Ainsi la ville de Grenoble a réduit de 10% sa facture lors de sa transition vers ce type de fournitures.


Sur ce sujet de santé-environnement, l’information tient une place centrale. Nous vous accompagnons dans une démarche globale et transversale pour l’amélioration pérenne de la qualité de l’air intérieur via la mesure et la sensibilisation. Contactez-nous pour échanger sur vos projets et les actions possibles.


[1] https://www.lagazettedescommunes.com/788890/des-fournitures-scolaires-passees-au-crible-de-la-qualite-de-lair/#utm_source=alerte-tag&utm_medium=email&utm_campaign=hebdo-2022-02-26&email=&xtor=EPR-42


Contactez-nous pour plus d’informations : contact@shou-air.fr

12 vues0 commentaire